Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Clif C'est Quoi ?

  • : CLIF (Club Litteraire d'Ile de France)
  • : Club littéraire d'Ile de France est un site de publication internet de littérature francophone. Vous desirez lire des textes inédits ou publier vos propres textes ? Nouvelles fantastiques, romantiques ou fantaisy... Des poesies, des essais ou autres... N'hésitez pas à nous contacter. Vous êtes le bienvenu !
  • Contact

Administrateur

  • Laurent
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.

Recherche

2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 16:52

Épigramme XVII

 

Ici, beaucoup  Polytechnique et l'ENA  produisent nos  inspecteurs  des  finances.

Sans conteste, ils sont  particulièrement  aptes à  gérer l'économie  de la France.

Cependant, notre ère moderne  en façonne de nombreux hauts  technocrates bandits

dont, pourtant sans vraies compétences, certains nommés se gavent de nos industries.

Parlons en exemple d'une  belle  proie,  la grasse victime  que fut la  Régie Renault

qui, tout comme l'attaque et le pillage du Glasgow-Londres, a trouver son cerveau.

Nommons ce " publi-autodidacte" à peine vénal, le contrôleur  Loulou Schweitzer.

Mondialiste oligarque, son âme pure demeure néanmoins perçue très humanitaire.

De cette juteuse opportunité, durant  près de vingt ans, il s'en abreuva goulument,

avant de s'en repentir, humble,  Président de la HALDE avec de "faibles" émoluments.

Admirez donc l'osmose du pays d'avec cet homme en son œuvre de désindustrialisation

qu'il complète avec courage en notre sauvegarde par sa lutte contre les discriminations.

 

 

Laurent Lafargeas

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:51

Ci-novembre

 

 

Il n’est aujourd’hui de débat plus immonde

Que celui qui ne semble plus, d’ignorance, concerner le monde.

 

Nous crions, nous hurlons pour qu’il s’éveille,

Ce monde atrophié, abusé, reste davantage en quête de sommeil.

 

Demain la France va encore travestir au pire sa figure ;

Elle va opérer son déséquilibre, en choisir une considérable rupture.

 

Donner donc en convenance une vile liberté d’union

À ceux qui ne tiennent peu cas du sauvetage de nos considérations.

 

Certes, la porte reste ouverte à l’avenir toutes éventualités,

Mais de nier en forte pression le sens bon, demeure une totale absurdité.

 

Hier, ce jour, je croyais peut-être en mes enseignées valeurs,

Demain, je sais, nous savons, enfin nous saurons qu’elles se meurent.

 

Il n’y aura plus de papa, plus de maman,

Ni même le droit de défendre ce qui  se nommera l’ancien temps.

 

Prohibé, déjà à ce sujet, notre devoir de penser,

À présent, le siècle qualifié généreux nous offre celui de la fermer.

 

 Laurent Lafargeas

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 10:26

Epigramme XV


Chaque  année  notre absurde et  sombre  festival  d’improductifs
invente, crée  et institue de nouveaux postes occupés d’oppressifs.
Les contrôles fusent et se moralisent, tous subissons la répression,
les pénalités s’additionnent, tous cumulons coûteuses majorations.
Et, le résultat  pourtant non  copieux de nos  produits ici  s’échoue
au maintien de moult bureaux  comme ceux  d’un temps à Moscou.
Autre exemple du pire encore, les lois investissent quelques privés
à jouir  du  retour de  l’adulte  aux  centres de  formation  obligée.
Promulguées pour alimenter cette  partie du  peuple non  moindre,
elles  empirent et  diluent nos  finances déjà  en voie de s’éteindre.
Voyez  donc  là,  une  majorité  de vils  incohérents  subventionnés
qui demeurent  prompts et  sans  scrupule  à nous voir tôt affamés.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 18:19

 

 

Epigramme XVI

 

À  chaque  État, l’Europe  oblige  à  remplir  ses  caisses.

Ainsi, nos intérêts, nos rapports  s’entendent  à la  baisse.

Personne, à présent, exige de nous à  se nourrir d’avoine,

mais naturellement de bien s’amputer de nos patrimoines.

Ne pouvant alors  créer  un abusif  autre impôt  arbitraire,

nos  dirigeants  s’attaquent  aux  résidences  secondaires.

Comprenez que l’ère des plaisirs est belle et bien révolue,

car il s’agit, ce jour, d’augmenter le champ de la plus-value.

Autrement, voyons encore disparaître notre désir de gagner,

avec lui, bientôt même celui fiscalement coûteux d’hériter.

Où  pourrions-nous  donc  s’encombrer de quelques  torts

à s’abstenir,  pour cette fédérale  utopie, faire  des efforts.

 

 

Laurent Lafargeas.

178 - 2012.

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 16:20

Epigramme XII

Ici,  afin  de  prôner  l’idée  fausse  d’une fort  virtuelle démocratie,
il fut un  temps de  feu  et sang, où  les aristocrates furent  anéantis.
Alors, tricolore, un étendard triompha d’une dite obsolète féodalité,
en instituant la fable d’une  nouvelle soi-disante  ère des  libéralités.
De ce mirifique principe, totalement, certains de l’époque y ont cru,
mais, est-il possible, à ce jour, d’en rester entièrement  convaincu ?
Voyons partout, ceux , détenteurs  et  manipulateurs du  bien public,
s’octroyer maint nouveaux  avantages, disons  quasi monarchiques.
N’évoquant  là  que  l’abusive et  précoce retraite  de nos militaires,
de ces types de  gaspis,  il serait fastidieux d’en dresser l’inventaire.
Observons seulement, que ladite et garantie abolition des privilèges,
ne fut pas aussi prompte comme, au soleil, peuvent fondre les neiges.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 14:47

Epigramme V

Dans notre  monde, certains   hommes  naissent  tout   habillés.
Ainsi,  ils  ont   davantage   d’accès   aux  fonctions  d’autorité.
C’est  le  cas  du vil   énarque,  jeune et à  peine  sevré Laurent
qui, tôt   après  l’école, voulut  jouer  dans la  cour  des grands.
Alors, le vieux et  gueux milan François, le  prit sous   son aile.
Certes, pour  nous,  Matignon  c’était déjà  une  vraie poubelle !
Heureusement,  comme  beaucoup, notre  pédant en  fut  évincé
mais, sans  noblesse, notre  perdant  s’empara  de l’assemblée.
Puis, d’un procès de sang contaminé, il en  sortit  irresponsable.
Notez : c’est toujours comme ça que s’en sortent les incapables!
Hélas, rien n’est encore fini  car, par  la porte s'il est éconduit,
croyez-moi, ce type, c’est bien par la fenêtre qu’il se réintroduit.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 17:36

Epigramme XIV

Parmi cent professions qui viennent ou s’acquièrent de moult  études,
certaines  s’alimentent, œuvrent à nuire et nuisent à  votre quiétude.
Tandis  que  lois, codes  et  finances, vous mènent  aux embûches,
de  vertueux  officiers  ministériels,  de cela, boirons à vos cruches.
Nommons ces gens,ces gueux, les administrateurs judiciaires,
qui, de plein droit, muteront   tôt  nos  vies  en  véritables calvaires.
C’est bien pour cela, croyez-moi, qu’ils ont  opté pour ce métier ;
celui qui,  légalement, permet à leur souhait de nous vampiriser.
Et, c’est bien tout là, de voir nationale et déplorable carence étatique,
de confier à ces écumeurs une mission restant digne du service public.
Car, lorsque lesdits juges s’en  remettent  à leurs délictueux rapports,
sur votre dos, ces vils ne cessent de se goinfrer du  peu de vos torts.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 15:52

Epigramme XIII

De  quasi  partout, notre  hexagone  a  mué  et  morcelé  le  vendredi.
Certains  cumulent  les R.T.T. ; ce  jour, d’autres  débauchent  à  midi.
Les premiers et  les  plus  fervents  défenseurs  de  cet  idiot diapason,
bien sûr, ce  sont  les  employés  grattes-papiers  de  l’administration.
Mais, si le secteur public,  de  cela, moindre  et  peu ils en  en souffre,
pour le monde privé, cette récente pratique  demeure un vrai  gouffre.
Ici, de cette  incongrue et  déficitaire  absurdité, j’évoquais là  le pire,
sur l’irritant vécu de nos autres jours, il reste encore beaucoup à dire.
Lorsque nous  évitons, de  moins  en  moins,  la nuée  des  formulaires,
afin de les  obtenir, de  plus  en plus,  il faut bien veiller  aux horaires,
et, comme  toujours,  nous  devons  suivre ces  soi-disantes  majorités,
au portable, nombre actifs vous empêchent  de correctement déjeuner.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 17:15

Epigramme XI


Cette   année,  nous  fêtons  la  plus   gourmande  de nos  institutions.
Nommons ici, la Sécu. : celle  qui  a grande soif de nos contributions.
Mondialement  fière, d’à  tout va, distribuer et  prodiguer  ses  aides,
à chaque an, sa  facture  se  trouve  toujours  de  plus  en plus  raide.
Remboursant abusivement des  soins   trop  fréquents  d’hémorroïdes,
très  vite,  l’organisme   s’est   transformé  en  tonneau des Danaïdes.
Quant à celui ou ceux qui  peinent à  s’acquitter de leurs majorations,
voyez ce gouffre Privilège, au  tribunal, les  conduire en  assignation.
Créée comme avantage  national, et du  temps où  abondait le travail,
aujourd’hui, n’existe pas,  partout ailleurs,  plus paralysante  tenaille.
Observez aussi que, pour notre industrie, il n’y  a pas de pire carence,
puisque cet imminent sabot l’exclu  d’une internationale concurrence.

Laurent LAFARGEAS

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 16:41

Epigramme x


Notre nation, desdits droits  de  l’homme,  en  fait  votre   culte
comme  les  sectes  canailles  le  font  des    sciences   occultes.
Alors, en vertu  de  ce principe,  se  distribue  maints  pouvoirs,
permettant  au   mieux  à  la   technocratie  de  bien   s’asseoir.
Ainsi,   arrive   et  s’empire le   siècle   de   mille   procédures ;
celui  où,  tel  un  état  dans  l’état,  se   meut  la  magistrature.
L’équité, soi-disant,  institue emphase  et robe de ces notables ;
entendez ici que leurs fautes restent  aux frais du  contribuable.
Innocent ou  pas,  de toutes les  instances, contre ce pot  de fer,
votre  vie,  tout  de  même,  se  brisera  comme  un pot de  terre.
Aussi, de la douloureuse affaire Seznec aux accusés d’Outreau,
voyez  que, des  erreurs,  cette  fonction  en  fera  toujours trop.

Laurent LAFARGEAS.

Repost 0
Published by Laurent - dans EPIGRAMMES CLIF
commenter cet article