Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Clif C'est Quoi ?

  • : CLIF (Club Litteraire d'Ile de France)
  • : Club littéraire d'Ile de France est un site de publication internet de littérature francophone. Vous desirez lire des textes inédits ou publier vos propres textes ? Nouvelles fantastiques, romantiques ou fantaisy... Des poesies, des essais ou autres... N'hésitez pas à nous contacter. Vous êtes le bienvenu !
  • Contact

Administrateur

  • Laurent
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.

Recherche

7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 00:00

Alcôve

 

Sous des ciels gris, un al-qoubba fripé, règne Don Juan de pierres dont les reines de palais duvetés, ces harpies, ces ignominies, ont enfermé le ciboire au ventre d’un fiévreux granit. Aussi, il se nomme Dieu !

Sur des allées d’orchidées sanglantes, une avalanche de corbillards fortunés, de mercantiles, d’abuseurs et d’imbéciles accélère la fonte et brise l’écume que l’on dit répandue par la buse Éros.

Sur des terres de senteurs amères dévoluent ces vampires du jour, et tous les jours…

Castrés comme de vivantes momies, de leur infâme sève dite royale, de leur despotisme, ils ornent le temple ; disons le temple du purin…

Sur des plaines goudronnées de fades floraisons, ces maîtres du nickel chevesne, juchés au sommet d’un char de profit, avec le son de leurs cheminées, écrasent le regard et la voix de l’enfance galérienne.

Dans des crèches de mœurs puritaines, ces immondes crapauds bénis ont déjà sonné le glas de la bienveillance, de l’espérance, voire même celui de la poésie.

Que plaise alors à Cybèle que ces saintes dindes aux fidélités gothiques et aux puretés maçonniques cachent leurs mamelles boutonneuses au sein d’un patriotisme chimérique, car personne ne peut plus rien changer à cet univers de crasse spirituelle et de débauche étatisée.

 

Laurent LAFARGEAS

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent - dans POESIES CLIF
commenter cet article

commentaires