Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Clif C'est Quoi ?

  • : CLIF (Club Litteraire d'Ile de France)
  • : Club littéraire d'Ile de France est un site de publication internet de littérature francophone. Vous desirez lire des textes inédits ou publier vos propres textes ? Nouvelles fantastiques, romantiques ou fantaisy... Des poesies, des essais ou autres... N'hésitez pas à nous contacter. Vous êtes le bienvenu !
  • Contact

Administrateur

  • Laurent
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.
  • Réac, atrabilaire, mais non sans expérience le justifiant. Sens de l'humour permanent, mais hélas sens de la réalité qui s'échappe de jour en jour. Par contre, même houleux, j'aime bien les échanges de point de vue. Et sur tous les sujets.

Recherche

17 juin 2005 5 17 /06 /juin /2005 00:00

 

                                                  Gustave Moreau


La cage

 

 

 

 

Dans quatre murs, soigneusement enfermé, j’ai, une nuit, rêvé.

Sur les parois de ma cellule, la veille, j’avais gravé ma liberté.

Sans trop y croire, alors cette nuit-là, j’ai encore rêvé.

 

Ils étaient venus tous, d’un ciel sans aucun horizon,

dans la cour de la prison ;

ces oiseaux aux mille becs agressifs.

Ils venaient me délivrer de cette maison hantée.

La veille, dis-je, j’y avais songé !

Alors, d’une hostile et commune intention, ils ont chargé les hommes en noir ;

les gardiens de cette pénombre.

Tous, ils les ont terrassé ; tous, ils m’ont épargné.

Et, après ce combat, j’ai toujours rêvé.

J’étais le maître sans aile devenu le roi des oiseaux.

Ils étaient venus me chercher ; longtemps je les avais attendu.

Aussi, le matin est venu, et puis, il m’est alors apparu ;

l’aigle au diadème,

créateur de l’émeute volatile, venu partager, comme l’insolent rapace, l’attente suprême de l’envergure des Andes.

Je voulais encore rêver quand ils m’ont libéré.

 

Laurent LAFARGEAS

 

P12-1978

Partager cet article

Repost 0
Published by lafargeas - dans POESIES CLIF
commenter cet article

commentaires